Comment ça se passe ?

Cet atelier d’écriture pourrait se comparer à un atelier de sculpture. La terre que l’on y viendrait pétrir serait constituée des mots qui sommeillent en nous.

des visages des regards un arbre un nuage
la lumière du jour le sourire d’un enfant

tout est absorbé tout me nourrit
                                                    Charles Juliet,

Au fil des semaines, Mot-à-mot propose l’évasion à la découverte des richesses qui foisonnent autour de soi et en soi. Une pause écriture que l’on s’accorde, hors de toute contrainte extérieure. La créativité s’éveille à partir de consignes concoctées avec soin. La matière d’écriture est partout, mais il est plus agréable d’être guidé. L’on n’est plus seul dans sa pratique d’écriture : le groupe, formé par les autres participants et l’animatrice, est là.

Chacun vient pour une motivation propre : concrétiser un désir d’écrire, se perfectionner, découvrir, s’aérer d’une écriture trop professionnelle, avancer vers un projet bien défini, se divertir.
Le point commun à tous : écrire est un plaisir.

Paré de sa plume et de son cahier, on cherche, on b(r)ouillonne, on griffonne. L’atelier d’écriture est l’endroit où toute rature est une avancée vers la création.

Les textes émergent à l’instar des sculptures de la terre ou de la pierre.

Plusieurs temps se succèdent pendant  les deux heures de séance :

Le temps de la découverte des consignes : les consignes sont les propositions, les pistes d’écriture élaborées par l’animatrice. Elles constituent les rampes de lancement à partir desquelles l’écrivant peut aller aussi loin qu’il le souhaite. Elles sont construites à partir de tout ce qui peut donner matière à écrire. Par exemple, un caillou ou un texte, un son ou une photo. Pour explorer diverses formes d’écriture, permettre à chacun de trouver sa voix.

Le temps de l’écriture : Avec comme musique de fond, le bruissement des plumes sur le papier, on se penche sur sa feuille et on s’élance vers son texte par le biais de son imaginaire, de sa mémoire, de ses idées et sensations.

Le temps de l’écoute : chacun se fait lecteur de son texte afin de le partager avec les autres. C’est un moment riche qui permet de découvrir qu’une même consigne engendre une diversité formidable.

 

Une réflexion au sujet de « Comment ça se passe ? »

  1. Comme j’aurais aimé trouver un atelier d’écriture comme celui-ci du côté de chez moi ! J’y aurais couru sans la moindre hésitation. Un beau programme qui donne envie d’écrire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *