L’attente

La consigne sur l’attente a été élaborée à partir de deux citations et de trois reproductions de tableaux de Edward Hopper.

Carlos Liscano, L’écrivain et l’autre
D’une nuit sur l’autre, j’attends que quelque chose se passe. Je sais qu’il ne sa passera rien, mais si je n’attends pas, il est sûr qu’il ne se passera rien. Quand vient une nouvelle nuit, identique à la précédente, où il ne s’est rien passé, je me rends compte que si, il s’est passé quelque chose, et que ce qui s’est passé c’est qu’au cours de ces heures-là, j’ai attendu. Et c’est déjà quelque chose. C’est le pont qui permet de passer d’une nuit à l’autre. Car il y a des nuits pires, des nuits sans attente.

Christian Bobin, Eloge du rien
Sans doute l’avez-vous remarqué : notre attente -notre amour, d’un printemps, d’un repos – est toujours comblée par surprise. Comme si ce que nous espérions était toujours inespéré. Comme si la vraie formule d’attendre était celle-ci : ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *