La femme écriture

Décrivez votre écriture comme quelqu’un ou quelque chose qui tient une place particulière dans votre vie

Elle est là, silencieuse, elle attend. Elle m’attend. Peut-être. Non, pas de doute, elle est là, depuis toujours.

Elle est la patience.

Elle sait que je viendrai vers elle, un jour. Elle sait que je la prendrai dans mes bras pour mettre fin à sa solitude. Ma pensée réchauffera ses mots. Mots glacés par l’attente.

Elle est la femme qui donne.

Et ce sera sous la peau de mes doigts qu’elle s’offrira à moi. Je danserai et elle dira. Je plongerai et elle se mettra en mouvement. Je naviguerai et elle voguera. Je la respirerai et elle vivra. Effluves de sa peau de mots.

Femme sans reproches.

Jamais elle ne s’offense. Jamais elle ne se ferme. Heureuse d’être là, à mes côtés, depuis tant d’années. La femme-écriture est sage. Elle parle quand je viens vers elle. Elle se tait quand je m’éloigne.

Et moi qui l’ai tant ignorée, maltraitée, insultée, sous l’effet de la colère. Je me déteste dans ces moments-là. Parce que je suis moi sans être véritablement moi. Vêtue de noir, je pourfends l’air d’écumes injurieuses. Mais je sais que je ne l’ai jamais tuée par le chagrin. Je le sais parce qu’elle est toujours là.

Vivante.

 

                                                                                           Aline Bertaudon

4 réflexions au sujet de « La femme écriture »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *