Etendre le linge

Encore une fois c’est moi !
C’est encore moi qui vais étendre le linge.
Voilà plus de trente ans que je m’acquitte de cette corvée délicate alors que je ne le suis pas.
Mon tourment débute avec le « clac » sinistre de la porte de la machine à laver. Ce maudit bruit me fait penser à une tapette se déclenchant au passage d’une malheureuse souris.

BLANCHE, chair de poule !

Deuxième angoisse, comment œuvrer efficacement pour extraire le linge frais, propre et le faire migrer sans en échapper un seul morceau du tambour au panier ?

Comment accepter de voir son plus net chemisier blanc, celui aux brillants boutons de nacre s’avachir sur le sol en ciment poussiéreux du garage ?

Mes mains sont-elles bien propres et ne vont- elles coloniser petites culottes et compagnie de miasmes oubliées sur mes paumes mal séchées ?

Non je ne vais tout de même pas être obligée de refaire cette lessive !!!

ROUGE de rage !

Non, je ne refais pas cette lessive, jusque- là j’ai bon, j’ai tout bon !

Dans ma famille, ce sont les hommes qui tendent les fils à linges et ce sont les femmes qui étendent le linge.

Dans ma famille les femmes sont grandes et les hommes bien plus encore.

Et bien quoi ? Quoi ?

Je me hisse sur la pointe des pieds. J’ai déjà essayé d’étendre le linge chaussée de hauts talons mais la terre les avale et il me manque toujours dix centimètre pour atteindre mon objectif.

VERTE de frustration !

S’épargner de la peine au repassage nécessite un méticuleux défroissage, tirer le linge humide au grand vent, mourir de froid en se désarticulant, crever de chaud en se décarcassant, marier chaque chaussette à sa pareille.

Un calvaire !

Alors je rêve.

Je rêve que les oiseaux se jettent sur mon panier et s’envolent avec son contenu pour en faire des nids pour leurs petits. Je les imagine s’éloigner en vols secs par-dessus les hauts murs de mon jardin et je rie.

Voilà ce que je vais raconter à Victor lorsqu’il me demandera si son sweat bleu est propre et je n’étendrai pas le linge.

BN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *