Chaos

Le chaos en silence

Sans moi

Sans nous

Sans les appeaux

Mais la paix à l’aube

Sans soir, verticale

Le lointain, de rouges étoiles

Un antarctique passé

Quelques Dieux sauvages,

Ils fouillent des roches lunaires,

Se disputent des fossiles

Puis s’enfuient dans le noir

Jusqu’au prochain soleil

Rien de bleu

Peu de la Terre

Quelques écailles

Et beaucoup de vent

Une immensité

Un océan sombre

Où sombrent les océans.

Autrefois des Dragons

Autrefois l’Occident

La vitesse de la lumière

Et la notion du temps.

Comment écrire ce soir

Dans le chaos en silence

Dans la poudre des astres

Dans un antarctique passé

Sous de rouges étoiles

Quelques Dieux sauvages

Fouillent des roches lunaires,

Ils se disputent des fossiles

Puis s’enfuient dans le noir

Jusqu’au prochain soleil.

 

Leo Pold