insomnie

Un, deux, trois, quatre,                  deux jours au grand-air ça va me faire du bien                            cinq, six, sept,                        ont l’air contents que je vienne, ça fait un bail                           dix-neuf, vingt, vingt et un

c’est sympa de m’avoir invitée, on va passer un bon moment                                 trente-quatre, trente-cinq, trente-six, trente-sept                           on ira marcher s’il fait beau, sur la plage ou en forêt ? c’était bien la dernière fois                       quarante-trois, quarante-quatre, quarante-cinq                 faut pas que j’oublie mes lunettes de soleil               soixante-neuf, soixante-dix, soixante et onze                 je ferais peut-être mieux de me lever pour les mettre tout de suite dans mon sac

soixante-dix-neuf, quatre vingts, quatre-vingt-un,                   faut que je dorme maintenant, j’ai de la route à faire demain matin                 quatre-vingt- huit, quatre-vingt-neuf, quatre-vingt-dix             c’est pas très loin, si je pars de bonne heure         quatre-vingt-dix-huit, quatre-vingt-dix-neuf     bon, faudrait dormir, là, sinon     et s’il pleut des cordes comme hier ?     cent quinze, cent seize   ça fait loin quand même juste pour deux jours   cent vingt-trois, cent vingt-quatre surtout s’il pleut   cent trente-cinq, cent trente-six,     avec la chance que j’ai il va faire un temps de chien   cent quarante, cent quarante et un qu’est-ce qu’on va bien trouver à se raconter pendant deux jours ?

L’autre jour j’ai entendu à la télé que ça marchait mieux si on comptait à l’envers.

Cent cinquante, cent quarante-neuf                                 neuf, huit, sept, six

deux jours au grand-air ça va me faire du bien.

Martine