Charlie et Cartes à jouer

Un orgueilleux soleil éclaboussait ce jour et rehaussait la fraternité de toutes ces tristesses. Les uns, les autres, devant, derrière, sur les côtés. Tous se massaient en unité ondulante à travers la ville. Des mots, des larmes, des pensées, des silences, parfois une clameur.

Et puis Charlie. Charlie est là, sa sœur l’appelle, lui demande de rester tranquille, là près d’elle, surtout ne pas se perdre. Charlie s’en fout, il pensait avant ce jour être le seul Charlie.

Et puis c’est son anniversaire, il a quatre ans et me dit fièrement en croisant mon regard curieux, qu’il a eu un « camion-poubelle » et un « jeu de cartes qui fait être intelligent ».

Est-ce toi Charlie qui détiens la solution ?

Comment changer le monde ? Rebattre les cartes, les redistribuer en rêvant qu’elles rendent intelligents et surtout plus sages.

Et si ça marche pas Charlie, camion-poubelle et on essaie encore. ?

J’ai vu dans ton regard l’espoir qu’il me semblait avoir perdu, je ne dois pas te décevoir Charlie. Je tâcherais d’alimenter la flamme et t’en remettrai le flambeau. C’est vrai qu’ensemble on est plus fort et on se tient chaud.

BN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *