Amnésie

Au milieu des champs de maïs se trouve depuis de nombreuses années, une demeure étrange dans l’obscurité, soudain un cri atroce déchire le silence, ce cri d’effroi vient du grenier.

Il est presque animal mais c’est bien un hurlement humain, c’est un homme à moitié nu, sale qui vient d’ouvrir les yeux et qui n’a aucune idée d’ où il se trouve ?

Il a froid, soif et très faim, il est paralysé et n’arrive même pas à se lever, il est allongé sur une sorte de table médicale en acier.

Après plusieurs tentatives il referme ses yeux et fouille dans sa mémoire il y a des visages, des couleurs, des paysages lugubres rien de très agréable.

Il rouvre les yeux et essaie à nouveau de bouger et réussit à lever sa tête pour observer les recoins de la pièce c’est tellement froid, sombre qu’il se met à prier c’est à cet instant qu’il perçoit un visage angélique lumineux dans son esprit

Il est immédiatement capable de bouger comme si cette apparition l’avait libéré de sa paralysie.

Il observe autour de lui et s’aperçoit qu’il n’y a rien du noir du noir et du noir, il touche les murs poisseux avec ses mains moites pour trouver une porte de sortie, l’encadrement d’une fenêtre lui déchire les doigts il arrache le plastique qui la recouvre et il est ébloui par la pleine lune qui éclaire le grenier.

Il reste hypnotisé par celle-ci et ne prête aucunes attentions à la personne qui le regarde, l’homme contemple le ciel lunaire et admire les étoiles naissantes à travers les couches successives de brumes jusqu’au moment où il se sent observé, il baisse son regard et reste tétanisé : c’est elle !

C’est l’inconnue du jardin. 

Stéphanie